Fermer

Forum Voyage en Corse, Sardaigne & Madère
Cliquez ici

 

« Bouquet méditerranéen jusqu’à l’Atlantique »

Spécialement conçu par Traditours, ce circuit d’exception, combinant trois des plus belles îles au monde, vous permettra de faire la découverte de peuples fiers et attachés à leurs traditions, de paysages uniques et saisissants, de spécialités culinaires qui éveilleront vos papilles gustatives et plus encore. Les amoureux de la nature et les passionnés d’histoire seront comblés tandis que les fins palais auront de quoi se régaler…

 

- Corse -

Surnommée « l’île de Beauté », la Corse est « la » terre de contrastes par excellence. Contrairement à ses consœurs de la Méditerranée qui sont plutôt arides, l’île est verdoyante, avec ses forêts grandioses et son maquis qui mêle des dizaines d’essences, comme le doux parfum provenant des fleurs blanches des bruyères arborescentes. Mais ce n’est pas tout ! Avec son paysage de montagnes dont les sommets les plus hauts sont enneigés jusqu’au printemps, ses kilomètres de côtes et de plages de sable fin, ses eaux turquoise et cristallines, ses villages pittoresques ainsi que ses routes sinueuses, le regard est en permanence ébloui par tant de beauté et de diversité. Méditerranéenne et française, mais corse avant tout, l’île s’est forgée, au fil de son histoire, une culture riche et profonde, dont les valeurs n’appartiennent qu’à elle seule.

 


Géographie et climat

Île française de la Méditerranée, la Corse compte qu’un peu plus de 300 000 habitants pour une superficie de 8722 km2. En raison de sa panoplie de paysages époustouflants, on dit que la Corse est, à elle seule, une leçon de géographie. Elle possède 10 massifs montagneux culminant à plus de 2000 m. d’altitude, les plus importants étant le Monte Cinto (2710 m.) et le Monte Rotondo (2625 m.).

Le climat corse est multiple et varié. Le littoral est bercé par la douceur méditerranéenne : des étés chauds et secs et des hivers doux et humides. En revanche, les villages de montagnes connaissent des conditions climatiques continentales aux fortes amplitudes thermiques. Les étés sont heureusement doux et secs, et donc propices au repos estival. Les hivers, quant à eux, peuvent s'avérer très rigoureux avec un fort enneigement ponctué d'épisodes pluvieux très marqués.


Langues

Le français est la langue officielle. Cependant, la langue corse est parlée au quotidien par une large partie de la population. Celle-ci tire ses racines de l’italien, mais fut influencée par des composantes ibère, ligure et génoise. Cette langue occupe une part très importante dans le sentiment identitaire corse. Ce n’est qu’en 1974 que celle-ci fut reconnue en tant que langue régionale. Depuis, elle peut être apprise à l’école en tant que matière libre.


Une terre aux mille saveurs

Les fins gourmets apprécieront la qualité des produits d’un terroir authentique où se mêlent parfums de châtaignes et d’agrumes, douceur salée de la charcuterie, huile d’olive, fromages onctueux, vins et liqueurs. Et si la charcuterie et les terrines corses font partie des meilleures et des plus reconnues au monde, c’est parce qu’elles sont préparées de façon traditionnelle à partir de recettes ancestrales. L’île est également réputée pour son fameux miel de Corse AOC (qui obtenait en 1862 la médaille d’or à l’Exposition universelle) ainsi que pour son célèbre gâteau traditionnel, nommé le « fiadone », qui consiste en un flan léger à base de bruccio, de citron et d’œufs. Finalement, les cépages corses tels le muscat du Cap Corse et le vin de Patrimonio, vous enchanteront.


En Corse, on chante encore et toujours…

La musique corse est d’abord et avant tout une affaire de voix, de chants profonds, sans âge, qui ont été transmis au fil des générations. De la berceuse aux sérénades, les chants ont toujours occupé une grande place dans la vie quotidienne corse. De nos jours, seuls les chants polyphoniques sont encore populaires. Mondialement reconnus, ces derniers étaient à la base des chants de bergers qui durant leurs séjours en montagne chantaient des « paghjelle ». Celles-ci avaient pour but premier de raconter des faits de la vie quotidienne, avant de devenir un moyen de transmission des traditions et de l’histoire de l’île.

Aujourd’hui, ces chants sacrés ont surtout lieu lors des veillées de prière, des pèlerinages et des fêtes de village dans le but de véhiculer certaines idées et valeurs au peuple corse.


Environnement

Saviez-vous que la Corse est la région française la mieux préservée écologiquement ? En effet, l'absence quasi-totale d'industries lui a permis de conserver une atmosphère et des eaux incroyablement saines. C'est aussi la région qui investit le plus financièrement dans la protection de l'environnement.

 

Voici un aperçu de ce qui vous attend :


Le Cap Corse

C’est à l’extrême nord de l’île de Beauté que se dresse le Cap Corse, péninsule montagneuse, avec un littoral irrégulier et sculpté par les éléments qui offre, à chaque courbe, un panorama à couper le souffle. Vous y ferez la découverte d’une multitude de petits ports de pêche et de villages authentiques, comme Nonza, avec ses maisons au toit de chaume et sa remarquable plage de sable noir.


Patrimonio

Patrimonio est l’appellation du vignoble corse, mais il est aussi, grâce à son magnifique site naturel, l’un des plus beaux villages viticoles de France. Réputé pour la qualité de son vin (AOC), Patrimonio bénéficie d’un ensoleillement exceptionnel et de sols calcaires et argileux qui se prêtent particulièrement bien à la culture de la vigne. Lors de votre passage, un arrêt dans un vignoble de la région vous permettra de déguster l’un de ces savoureux vins.


Calvi

Capitale de la Balagne, Calvi est située dans un environnement parfait : baie encerclée de montagnes et longue plage de sable fin bordée de pins parasols. Longtemps liée à la république génoise, la ville a conservé les vestiges de cette époque dont la plus importante et la plus visitée est sans aucun doute la citadelle qui en domine le golfe et le port de plaisance.


Porto et la région des calanques

Situé au coeur de la façade maritime du Parc Naturel Régional de Corse, le golfe de Porto est classé Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. À sa circonférence, une forêt d’eucalyptus géants ajoute au pittoresque du site. Sur la partie sud, les Calanques de Piana, roches rouges volcaniques plongeant dans la mer et dont les multiples formes invitent le spectateur à la rêverie, sont à ne pas manquer ! Enfin, la marina, composée d’hôtels et de bateaux, est protégée par une tour génoise carrée, qui trône à l’entrée du golfe, comme pour défier quiconque qui serait tenté de débarquer dans ce havre de beauté.


Corte

Capitale historique de l’île, Corte a été le siège du premier gouvernement indépendant sous Pascal Paoli. Avec ses hautes maisons serrées les unes contre les autres et ses ruelles tortueuses, la vieille ville dégage une atmosphère sobre, mais charme par son authenticité. La haute ville, quant à elle, se démarque par sa citadelle datant du 15e siècle. Corte est également la seule ville universitaire de l’île ainsi que le point de départ idéal pour de courtes et longues randonnées en montagne.


Ajaccio et les îles sanguinaires

C’est au creux d’un des plus beaux golfes au monde, dans l’admirable cirque de montagnes qui l’entoure, que se dessine la séduisante cité napoléonienne. Flâner le long de ses ruelles menant sur le vieux port et sur les marchés animés demeure le meilleur moyen de découvrir la ville. Celle-ci offre également une magnifique plage, réputée pour son sable fin et ses activités nautiques.

Non loin de là débute la route des Sanguinaires, qui conduit ceux qui l’empruntent à la découverte de paysages côtiers, qui sont parsemés d’une multitude de petites plages et criques sauvages ainsi que de prestigieuses villas. À son extrémité, vous aurez l’occasion de faire une agréable balade jusqu’au promontoire de la Parata, qui offre une vue magnifique sur les îles. L’archipel est également un véritable havre de paix pour les oiseaux marins comme le goéland leucophée et le puffin.

 


L'Alta Rocca et les aiguilles de Bavella

La traversée de la région de l’Alta Rocca et ses petits villages de granite vous permettra de découvrir l’arrière-pays. Avec sa forêt majestueuse de pins larricio d’où émergent des pitons rocheux aux formes insolites, la forêt de l’Ospédale ne manquera pas de vous impressionner. Sur la route, il n’est pas rare de croiser quelques cochons sauvages…

Les aiguilles de Bavella, quant à elles, sont un des sites les plus photographiés de toute la Corse ! Il n’en est pas étonnant, puisque nul ne peut s’avérer indifférent devant la beauté incomparable des lieux : pics déchiquetés, immenses murailles rocheuses et pins déformés par le vent.


Bonifacio

Logée au creux d’imposantes falaises de pierres blanches à l’extrême sud de la Corse, Bonifacio bénéficie d’une situation privilégiée. Sa citadelle génoise offre une vue imprenable sur la Sardaigne, distante d’à peine quelques kilomètres. C’est d’ailleurs à partir de ce port que vous prendrez un traversier afin de vous rendre sur l’île italienne voisine.

 

- Sardaigne -

Deuxième plus grande île de la Méditerranée, la Sardaigne demeure une île à l’identité très marquée. Sa position stratégique ainsi que ses richesses naturelles l’ont rendue très convoitée pendant des millénaires auprès, entre autres, des Phéniciens, Carthaginois et Romains. Avec sa beauté sauvage, la Sardaigne nous apparaît comme une terre mystérieuse et inaccessible qui surprend par ses contrastes naturels, ses lumières et les couleurs d’un pays aux traditions anciennes. D’ailleurs, les routes sardes mènent toutes à un village haut-perché, à une superbe église romane, à une baie enfouie dans le maquis... Mais le plus important, c’est qu’elles nous mènent vers ses habitants : des bergers dans l’âme, à l’image de leur île, fidèles aux traditions de leur pays.

Géographie et climat

La Sardaigne se trouve à mi-chemin entre l’Italie et la Tunisie et à seulement 12 km de la pointe sud de la Corse. Avec ses 24 060 km2, elle est trois fois plus grande que la Corse. Son relief est cependant moins accidenté : les sommets les plus hauts se trouvent au centre de l’île et culminent à environ 1830 mètres d’altitude. La végétation dominante se compose de maquis, d'oliviers et de figuiers de Barbarie. L’île détient près de 2000 km de côte sauvage, où se succèdent escarpements rocheux, criques baignées d’eaux cristallines et plages paradisiaques.

Bénéficiant d’un climat méditerranéen, la Sardaigne connaît des hivers doux et des étés longs, chauds et ensoleillés. Les mois de mai, juin et septembre sont idéaux pour se rendre sur l’île, puisqu’ils permettent d’éviter la haute saison, qui bat son plein en juillet et août.


Statut politique

La Sardaigne a obtenu son statut d’autonomie de l'Italie et forme une région « à statut spécial » depuis 1948 : la Regione Autonoma della Sardegna.


Langues

La langue officielle en Sardaigne est bien évidemment l’italien, mais il n’en demeure pas moins que le sarde est parlé par plus de 80% de la population et ce, même si cette langue n’est pas enseignée à l’école.

La culture nuragique

Unique au monde et typique à la Sardaigne, la culture nuragique ne cesse de fasciner les plus grands historiens. Le nuraghe de Santu Antine, que vous visiterez, est l’une des prouesses techniques de ce peuple datant de l’ère du bronze et l’un des plus majestueux nuraghes de l’île. Ressemblant à de simples tours génoises comme on en retrouve partout en Corse et en Sardaigne, ces constructions dissimulent une multitudes de passages secrets, de chambres et d’étages aux fonctions toujours incertaines et animant encore de nombreuses discussions au sein de la communauté archéologique…

 

Voici un aperçu de ce qui vous attend :


Alghero

Cette ville dynamique d’origine catalane offre l’un des centres médiévaux les mieux conservés d’Italie. En effet, 70% de ses fortifications seraient d’origine. Avec ses jolies ruelles pavées et ses places animées, Alghero vous séduira. À la tombée du jour, tous se donnent rendez-vous sur ses remparts afin d’y admirer un coucher de soleil à couper le souffle.

Ses environs renferment également de belles merveilles, qu’il s’agisse du promontoire de Capo Caccia ou des grottes de Neptune, qui sont à voir absolument !


Bosa

Un peu plus au sud se trouve Bosa, jolie commune ancrée au bord du fleuve Temo. Ce petit port, tout droit sorti d’une délicate aquarelle, a conservé les traces de sa splendeur d’autrefois à travers ses rues principales et son centre historique, riche en églises et monuments.

 

- Madère -

Bénéficiant d’un climat subtropical des plus agréables au monde et d’une flore exubérante, Madère est à juste titre surnommée «l’île aux fleurs», «le jardin flottant» ou «la Perle de l’Atlantique». Ses paysages remarquables où se côtoient falaises abruptes et montagnes volcaniques formées par l’érosion ne laissent personne indifférent. Sur l’île, la moindre parcelle de terre disponible a été mise en culture grâce à l’ingénieux système d’irrigation des levadas, canaux récupérant les eaux de pluie. Madère est un jardin grandeur nature où la végétation abonde : camélias en fleurs, azalées roses, jacarandas, bougainvillées, mimosas, amaryllis ou oiseaux de paradis (symboles de l’île).

 

Géographie et climat

Situé dans l’océan Atlantique, plus précisément au large du Maroc, Madère est un archipel appartenant au Portugal, constitué de l’île principale du même nom (740 km²) ainsi que d’autres petites îles. Baignée par un climat exceptionnellement doux et ensoleillé, cette île fait partie d’un des rares endroits dans le monde pouvant être visité toute l’année. Le printemps demeure la saison idéale pour profiter de la prolifération florale de l’île et l’automne, pour le temps des vendanges.


Langues

La langue officielle est le portugais, agrémenté d’un léger accent singulier et d’expressions locales.


Culture

Ayant été longtemps isolés du reste au monde, les Madériens se sont forgé un caractère bien à eux : un sens aigu de l’entraide et de l’intérêt collectif ainsi qu’un goût vibrant pour la fête. Comme partout ailleurs au Portugal, la religion catholique et la famille demeurent importantes et chaque hameau cultive avec entrain son caractère. L’île est également réputée pour ses superbes broderies ainsi que pour ses objets en osier.


Le vin de Madère

C’est un ensemble de quatre cépages qui donne au vin de Madère sa douceur ainsi que son goût très caractéristique. Mais sa principale originalité, unique au monde, réside dans le chauffage du vin, appelé « estufagem ». Elle a été mise en œuvre lorsque les négociants se sont aperçus que le vin madérien était nettement meilleur après avoir voyagé de longs mois sous le soleil des Tropiques, en direction des Indes.

 

Voici un aperçu de ce qui vous attend :


Funchal et ses jardins

Parfois surnommée « la petite Lisbonne », Funchal est une ville portuaire qui ne manque pas de charme avec sa baie époustouflante et ses montagnes environnantes. Son nom provient du fenouil, l’herbe aromatique au goût anisé, proliférant en grande quantité sur l’île à l’époque de sa découverte au XVe siècle. La cathédrale Sé, datant du 16e siècle, fut la première église construite outremer par les Portugais. Son plafond, en bois originaire de l’île, est considéré comme l’un des plus beaux du Portugal.


Porto da Cruz

Porto da Cruz est un charmant village situé sur la côte nord-est de l’île. Son nom provient d’une croix qui a été placée sur son rivage dans le but d’indiquer le port aux explorateurs portugais. À l’époque, l’endroit était surtout reconnu pour sa production de canne à sucre. D’ailleurs, une usine est toujours active aujourd’hui ; on y produit principalement du rhum et de la mélasse.


Santana

Malgré l’accroissement de sa population, Santana a conservé son côté rural à travers son paysage et ses coutumes. Un arrêt à Santana vous permettra d’apercevoir d’authentiques habitations madériennes, les « Casinhas de colmo » : maisonnettes de couleurs vives, triangulaires et couvertes de paille.


Câmara de Lobos et la falaise de Cabo Girao

Câmara de Lobos fut la première partie de l’île découverte par João Gonçalves Zarco, navigateur qui explora et vécu sur l’île entre 1420 et 1424. Malgré son essor économique, ce village de pêcheurs a su conserver toute son authenticité, notamment à travers son port, ses barques colorées ainsi que ses ruelles animées.

Non loin de là se trouve l’une des plus hautes falaises au monde, le Cap Girao, où un belvédère offrant une vue imprenable sur toute la côte sud de l’île de Madère a été aménagé. Des cultures en terrasses sont visibles à la mi-hauteur ainsi qu’au pied de la falaise.

Porto Moniz

Située à la pointe nord-ouest de l’île, cette commune est l’une des plus anciennes et ses activités sont essentiellement agricoles et touristiques. Ses eaux tièdes et limpides vous laisseront peut-être assister au spectacle impressionnant des vagues qui s’agitent sur la côte bordée de rochers de lave noire.


Parc naturel de Ribeiro Frio (Rivière froide)

Ce parc naturel est situé dans la campagne du Nord à 630 m. d’altitude dans une vallée profonde entourée de montagnes. Il est reconnu pour son élevage de truites ainsi que pour sa végétation luxuriante.

 

Cliquez ici