Fermer

Forum Voyage Islande
Cliquez ici

Située dans l’Atlantique Nord, l’Islande est un pays mystérieux, terre de légendes et de paysages offrant des contrastes époustouflants. Au fil de votre séjour, vous découvrirez les histoires d’un peuple fier et d’une contrée rythmée par les géants de glaces et de feu qui caractérisent son panorama.



La colonisation
Selon la légende, Ingólfur Arnason quitta la Norvège avec son frère après une querelle avec un dirigeant pour aller vers l’Islande. S’il n’est pas le premier Scandinave à y avoir mis les pieds, la légende le considère comme le premier à s’y être installé de façon permanente. Dès qu’il vit la terre, il jeta par-dessus bord des piliers traditionnels qui lui dicteraient où s’établir. Trois ans plus tard, ses esclaves les retrouvèrent sur le lieu de l’actuelle Reykjavik. Arnason, jusque là installé dans un campement entreprit la construction de la future capitale. Un peu plus d’un siècle plus tard, vers l’an mille, les Vikings arrivèrent au «Vinland», surnom de l’Amérique du Nord, et devinrent les premiers Européens à y mettre les pieds.


Activité volcanique
De par sa situation à cheval sur les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne, l’Islande subit une forte activité volcanique. En fait, ce sont 130 volcans, certains actifs et certains éteints qui sont éparpillés partout sur l’île. En plus des éruptions, l’activité volcanique de l’île se manifeste par les geysers et les sources d’eau chaude qui ont fait la renommée du pays.



Voici un bref aperçu de ce qui vous attend en Islande :


Reykjavik
La capitale islandaise est en fait l’une des plus petites capitales d’Europe mais surtout la plus septentrionale du monde. On y trouve certains emblèmes du pays, dont Harpa, la cathédrale Hallgrímskirkja et Perlan ainsi que deux ports, un pour les pêcheurs et les croisières alors que l’autre est dédié au fret.



Le cercle d’or
La sainte trinité du tourisme islandais offre un condensé de phénomènes naturels qui caractérisent l’ensemble du pays. On y trouve dans un premier temps Thingvellir, lieu du premier parlement au monde, mais aussi un endroit unique pour constater la tectonique des plaques. Les geysers, dont les éruptions sont réglées à la minute près, offrent un spectacle unique et exposent l’activité volcanique du territoire. Finalement, Gullfoss est un témoignage éloquent de la force de la nature.



Le nord
Bien que l’Islande ne touche pas au cercle polaire, son point le plus septentrional ne se trouve qu’à une cinquante de kilomètres de celui-ci. Le nord accueille une autre ville d’importance du pays, Akureyri. Sa nature y est sauvage et on y trouve une grande population de baleines. Plus à l’est la région de Mývatn accueille une impressionnante population d’oiseaux aquatiques, dont le garrot d’Islande et le canard siffleur.



L’est
Avec ses profonds fjörds, l’est islandais n’est pas sans rappeler les côtes norvégiennes. Contrée sauvage du pays, cette région est un paradis pour les amoureux du grand air. Seydisfjördur, un fjord et un village pittoresque, est l’un des secteurs habités depuis la colonisation de l’Islande. Plus au sud, Höfn vit au pied de la plus grande calotte glacière d’Europe, celle de Vatnajökull.



Le sud
Le sud de l’Islande est la partie du pays où l’on ressent le plus l’influence des volcans. Alors que la lagune de Jökulsarlón offre un panorama fantomatique avec ses fragments de glaciers dérivant vers l’océan, Vík et le promontoire de hjörleifshöfði offrent de leur côté des panoramas presque désertiques caractérisés par le noir du sable. Plus à l’ouest, le Landmannalaugar est une région toute désignée pour la randonnée. Région au climat plus doux, le sud offre une certaine diversité dans la flore que l’on ne retrouve nulle part ailleurs au pays.


Cliquez ici