Fermer
 




Guide - informations Namibie

Cliquez ici

Diaporama photos

Namibie
Le diamant africain…

désert du NamibLa république de Namibie, autrefois le Sud‑Ouest africain, colonie allemande (1884-1915) puis protectorat, passant ainsi de l'impérialisme à l'apartheid sud-africain, est devenue en 1990 un État indépendant. Ceinturée à l'ouest par l'océan Atlantique, au nord par l'Angola, au sud par la République d'Afrique du Sud, à l'est par le Botswana et au nord-est par le Zimbabwe et la Zambie, la Namibie se divise en quatre grandes régions géographiques, dont le désert du Namib, réputé pour être l'un des plus beaux au monde. Ses plaines côtières longent l'Atlantique sur quelque 2000 km. Son plateau central, qui culmine à 2606m, comprend le désert du Kalahari à l'est, et au nord, le Bushvel du Kavango, près de la frontière angolaise, et de Caprivi, régions de savanes et de vallons verdoyants et boisés. Le fleuve Orange sépare la Namibie de sa voisine du sud, l'Afrique du Sud. Les deux-tiers des Namibiens vivent dans la région d'Ovamboland, sur les rives de l'Okavango, au nord-est, et du Kunene, au nord-ouest. La population, à majorité noire, notamment des peuples bantous, et chrétienne, comprend également des minorités blanches afrikaner, allemande, chinoise et métisse. Environ 2,2 millions d'habitants occupent un territoire de 842 000 km², par conséquent l'un des moins peuplé du continent. Outre le majestueux Namib, qui occupe un cinquième du territoire, le pays regorge de paysages fabuleux, de grands espaces, de parcs nationaux et de réserves animalières. Etosha, la plus grande réserve naturelle d'Afrique, vous éblouira. Voyages Traditours vous propose une aventure exceptionnelle au cœur de ces étourdissantes merveilles, ponctuée de safaris et de rencontres inoubliables avec les Himbas. L'observation de la vie sauvage dans des réserves naturelles d'une biodiversité incomparable donne à cette destination son caractère unique. La Namibie porte bien son nom de diamant africain, pour ses multiples facettes miroitant sous le soleil de l'Afrique australe.

Windhoek : «Lieu où souffle le vent»

Après une nuit à Johannesburg, en Afrique du Sud, nous nous envolons vers Windhoek, au centre de la Namibie, à 1700 mètres d'altitude, la capitale et la plus grande ville du pays. Centre politique, culturel, économique, financier et social, Windhoek, à la croisée des routes terrestres, aériennes et ferroviaires, est la plaque tournante de la Namibie. Tout part de là et tout s'y dirige. Cosmopolite, elle témoigne de multiples influences dans sa modernité et les vestiges de son passé, le Tintenpalast (1912), aujourd'hui le Parlement, l'église luthérienne de Christuskirche et la vieille gare de style hollandais, notamment, et son caractère colonial germanique, voire bavarois. Elle se distingue ainsi des villes africaines habituelles. Le centre-ville, animé, coloré, mais serein et agréable à visiter, est plein de charme et ne manque pas d'attraits. Les boutiques abondent en outre de trouvailles artisanales. Dès notre arrivée à Windhoek, notre guide local nous accueille et partage avec nous sa passion pour la Namibie.

Église catholique de Windhoek

En route vers le Parc National d'Etosha

Dans le village d'Okahandja, fondé vers 1800 par les peuples Herero et Nama, lieu de passage vers le Parc National d'Etosha, nous flânons avec bonheur dans le grand marché d'artisanat, certes le plus impressionnant de la Namibie. On peut y dénicher des sculptures sur bois et des objets originaux, Himba, Herrero, Ovambo, etc. Mais c'est à Otjiwarongo que nous nous installons pour la nuit au lodge charmant et confortable, avant notre premier safari en 4X4 dans une réserve naturelle privée de 220 acres. Le lendemain, nous découvrons l'immensité d'Etosha (plus de 22 000 km²), l'une des plus belles réserves animalières d'Afrique. Ce parc abrite une centaine d'espèces de mammifères (léopards, lions, guépards, éléphants, girafes, rhinocéros, zèbres, antilopes, etc.) et plus de trois-cents variétés d'oiseaux. Les amoureux de la nature sauvage sont renversés par la magnificence des paysages. On observe en retenant son souffle, on contemple, on s'extasie, protégé dans le véhicule roulant sur des pistes balisées.


lion parc naturel d'Etosha

Lors de ce séjour en Namibie, durant les safaris organisés par Voyages Traditours au cœur du parc naturel d'Etosha, la plus grande réserve naturelle d'Afrique, et à Palmwag, nos voyageurs vivent une aventure exceptionnelle, rythmée par des moments d'une rare intensité. Imaginez l'éblouissement de ceux et celles qui ont visionné des documentaires sur la faune africaine et des safaris audacieux ou encore le film Out of Africa de Sydney Pollack, mettant en vedette Meryl Streep, ont rêvé à ces lieux magiques et dépaysants, et se retrouvent pour la première fois de leur vie dans ces panoramas grandeur nature! La plupart d'entre nous avons déjà vu des animaux sauvages dans des zoos, mais si vous êtes comme moi, vous avez certes ressenti un malaise, par votre conscience que ces bêtes n'étaient pas dans leur habitat naturel. Les animaux en captivité ne sauraient se comparer à leurs congénères en liberté. En même temps, devant l'émerveillement des enfants et face aux adultes qui n'auront probablement jamais la chance inouîe de voir de près ces animaux d'un autre continent dans leur environnement naturel, on peut songer que si ces bêtes, dont la plupart sont nés dans un zoo, sont bien traitées, et ne manquent pas d'espace, leur condition n'est pas aussi dramatique que l'on pourrait le croire. Certaines espèces sont ainsi préservées et sans les prédateurs qui écourteraient leur vie, plusieurs meurent de vieillesse. La conservation de la faune est l'une des grandes préoccupations de notre temps et en Afrique, elle interpelle également tous les acteurs. Vous verrez en Namibie une biodiversité d'une richesse inégalée, préservée par des stratégies, des moyens et des politiques. Les spécialistes de l'aventure et de l'éco-tourisme que nous sommes sont extrêmement sensibles à ces questions, ainsi qu'à la sécurité des voyageurs et à la qualité des expéditions.

Famille himba

Les splendeurs humaines et naturelles du Kaokoland

Le Kaokoland, dans le Nord du Kunene, aux confins de l'Angola, dont la capitale est Opuwo, est le territoire de tribus réparties en bourgades. Nous aurons la chance de visiter un village Himba et de rencontrer ce peuple semi-nomade attaché à ses traditions ancestrales. Les femmes, cheveux tressés, poitrine nue, s'enduisent le corps d'une crème ocre, à base de graisse de chèvre et d'hématite. Les tenues traditionnelles des Himbas sont fabriquées dans des peaux de chèvre. Dans leur village, constitué de huttes construites en branchages, parfois recouvertes d'un mélange de bouse et de terre, ils nous font découvrir avec fierté leurs coutumes. Ils cultivent des céréales, préparent leur propre farine de maîs, s'occupent de leurs troupeaux et fabriquent un fromage frais. Un moment privilégié et mémorable de notre séjour!.

À Twyfelfontein, dans le Damaraland, la nature donne à ses spectateurs des représentations inoubliables, de l'aube au crépuscule. Un safari à Palmwag, oasis de toute beauté sur un plateau isolé, traversé par la rivière Uniab, où viennent se désaltérer les animaux de la région, et la mystérieuse forêt pétrifiée, fossilisée par le temps après une gigantesque coulée de boue dans les terres désertiques, vous émerveilleront.

Namibie signifie «Terre de personne» ou «Pays où il n'y a rien», alors que Namib, du nom du désert nambien, l'un des plus vieux du monde avec celui d'Atacama au Chili, peut se traduire par «le grand vide». On estime que les conditions arides ou semi-arides y sont présentes depuis 80 millions d'années. Ce désert s'étend sur toute la côte atlantique, sur environ 2000 km, mais fait à peine 160 km de large. Cet immense champ de dunes prend par endroits une teinte orangée, due à l'oxydation des grains de sable. Les précipitations y étant extrêmement rares, sa principale source d'humidité provient du brouillard. Cette région aride est l'habitat naturel de nombreuses espèces (oryx, antilopes, taupe dorée, gecko palmé, gangas, rongeurs, etc.) et de formations géologiques spectaculaires. La flore adaptée aux dunes, dont les couleurs changeantes selon la luminosité offre un spectacle féerique pour les yeux, se décline en espèces rares et insolites. Le welwitschia mirabilis, plus particulièrement, qui ressemble à une pieuvre avec ses longues feuilles linéaires qui font de 2 à 4 mètres, peut dater de mille à deux mille ans et se classe parmi les plus vieilles plantes de l'univers, ainsi que le kokerboom ou arbre à carquois, un aloès géant, qui croît sur les sols rocheux. Les paysages des «vlei», lacs asséchés et blanchâtres, le sol étant désormais recouvert d'argile blanche, sont surréalistes. Bref, quand on dit qu'il n'y a rien, tout est relatif ou tout dépend de l'observateur et de ce qu'il cherche. Pour les Namaquas («les gens de Nama»), un peuple de pasteurs, gardant des troupeaux de chèvres et de moutons, «rien» signifiait probablement: impropre à l'agriculture et au pâturage. Les paysages grandioses et intemporels de la Namibie sont de ceux qui bouleversent le regard et laissent des traces dans l'âme des voyageurs.

Forêt pétrifiée et pétroglyphes

PétroglyphesLe Damaraland, plaine rocailleuse, vaste et peu peuplée, regorge de paysages époustouflants. La mystérieuse forêt pétrifiée (Petrified Forest) renferme des fossiles (essentiellement de jaspe, roche sédimentaire riche en silice) impressionnants par leur taille. On estime à environ 260 millions d'années l'âge des troncs de conifères de 30 mètres de long et 6 mètres de circonférence fossilisés dans le grès. Une gigantesque coulée de boue dans les terres désertiques aura ainsi pétrifié la nature. De spectaculaires spécimens de welwitschia mirabilis poussent entre les troncs, comme quoi la vie reprend toujours ses droits. Twyfelfontein, dans la vallée de l'oued Aba Huab, se distingue par son superbe décor naturel et ses admirables gravures rupestres, laissées par les premiers Bushmen, chasseurs-cueilleurs de l'Afrique australe, où ils vivent depuis au moins 20 000 ans, et remarquablement bien conservées. On estime que ces traces du peuple nomade seraient vieilles de plus de 6 000 ans. Ces pétroglyphes de grès rouge, silhouettes d'animaux d'Afrique, empreintes de pieds, de mains et de pattes, ont été classés en 2007 au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO.


La fraîcheur d'une oasis

La petite ville balnéaire de Swakopmund, aux portes du désert, sur la côte Atlantique, est rafraîchissante à souhait avec ses promenades sur la plage, ses rues bordées de palmiers, ses jardins verdoyants et l'éclat de ses couleurs vives contrastant avec celles de la savane et du désert. L'influence germanique se révèle entièrement dans l'architecture de plusieurs de ses bâtiments d'intérêt. Créée en 1892 par des colons allemands, Swakopmund regroupe aussi la plus forte proportion de Blancs au pays. Lieu de séjour et de vacances des Namibiens et des touristes européens, elle se trouve à une trentaine de kilomètres du port de Walvis Bay, dont les eaux réservées au commerce maritime accueillent otaries, dauphins, baleines, flamants d'Afrique australe et innombrables espèces d'oiseaux. Une splendide croisière le long de la côte désertique nous donne des points de vue privilégiés sur la station balnéaire et, surtout, rapprochées de cette faune maritime et aviaire.

Swakopmund

Outre le fait que l'extraction des diamants est sa principale source de revenu– la taille et le polissage de ces gemmes participent également à l'activité économique –, la Namibie se compare à un diamant rare et précieux, pour sa beauté sauvage, son désert unique, ses traditions ancestrales, son authenticité, son rythme fluide et le fait qu'elle demeure à l'écart des destinations touristiques les plus exploitées à travers le monde. Les grands voyageurs, curieux de tout, tirent une légitime fierté de s'aventurer dans des régions encore vierges et intactes, où ils risquent peu de rencontrer des hordes de touristes, de s'offrir la sensation d'être au bout du monde et de découvrir des trésors hors de sentiers battus. Cette quête de la solitude est également un défi face à la faune sauvage et face à soi-même. Apprivoiser sa peur de l'inconnu peut également représenter un défi stimulant.

Voyages Traditours vous offre la possibilité d'élargir vos horizons et de relever ce défi, à travers une aventure hors du commun au cœur de l'Afrique australe et de ses merveilles naturelles, en pénétrant dans les lieux les plus indomptés, mais également les plus impressionnants de ce monde. La Namibie est l'un des rares endroits sur notre planète où l'on peut encore observer en pleine nature des lions, des éléphants, des hippopotames, des gazelles, des antilopes, etc., dans de grandes réserves et des parcs nationaux. Chacune de nos excursions est soigneusement planifiée. Nos guides chevronnés vous transmettent leur passion et leur savoir pour que vous puissiez profiter pleinement et en toute sécurité de cette fabuleuse expédition au cœur des traditions d'un autre continent. Les rencontres avec des descendants des plus anciennes civilisations africaines, tribus qui ont su préserver leurs coutumes et leur environnement à travers les âges, notamment dans leur village typique, représentent un voyage hors du temps.

Le désert du Namib: évasion et espaces infinis

Le désert du Namib est un merveilleux paradis minéral dans un écrin de montagnes érodées. Ses dunes aux couleurs changeantes et aux courbes majestueuses sculptées par le vent sont parmi les plus hautes (jusqu'à 300m, pour celles du bassin de Sossusvlei) au monde. Plusieurs sites sont millénaires. Des renversants paysages lunaires de Moon Valley au magnifique canyon de Sesriem, agglomérats rocheux datant de plus de 15 millions d'années, les paysages impressionnants et les curiosités géologiques sont innombrables. La sécheresse du désert et l'humidité de l'océan Atlantique, parcouru par le courant froid de Benguela qui remonte de l'Antarctique le long de la côte, font de la Namibie une terre de contrastes.

bassin de Sossusvlei

Une succession de coups de cœur

Voir le soleil flamboyant se lever sur les dunes rouges, rouler en 4X4 vers la zone la plus spectaculaire du plus ancien désert au monde et participer à des safaris dans une réserve privée d'Otjiwarongo et au cœur du parc naturel d'Etosha, le plus impressionnant de toute l'Afrique, demeurent à jamais inoubliables. Peu de personnes voient d'aussi près la faune africaine dans son habitat naturel. Autour des points d'eau, les animaux viennent tour à tour s'abreuver sous nos yeux ébahis. À Sossusvlei, sur l'une des crêtes rouges du désert du Namib, le panorama imprenable sur le lac asséché qu'elle domine vaut tout l'or du monde.

Nos excursions en «4 roues» ou en 4X4, moyens de locomotion parfaits pour circuler à travers les dunes, dans une réserve privée de Palmwag et sur le lit de la rivière Huab, nous permettent d'être aux premières loges des spectacles naturels les plus surprenants de la Namibie. Les rencontres avec les représentants de tribus ancestrales et la visite de villes aussi inhabituelles en Afrique, par leur caractère germanique, sont riches en découvertes et en émotions diverses.

Safari

Cliquez ici

Diaporama photos